[Retour]
JLF Entreprises Cameroun
Photos et vidéo réalisées en partenariat avec le Ministère du tourisme Camerounais
Repérages du mois d'octobre 2006. Premières images...


Région de l'Extrême-Nord


Parc national de Waza
Une magnifique parc, réserve pour les grands mammifères, les fauves, les antilopes de tous poils... A visiter à la saison sèche de préférence, de décembre à avril. En vidéo, de belles images de girafes, et une interview du conservateur particulièrement intéressante...
VIDEO (QuickTime)
Battre le mil
Dans les villages du Cameroun, on n'a pas perdu les coutumes ancestrales qui permettent de vivre sans la fée électricité, sans toutes ces machines qui nous sont indispensables. Ici,les jeunes filles préparent le mil au pilon, pour séparer le bon grain de l'ivraie...
Les cases obus de Pouss
Des huttes traditionnelles, presque à la frontière du Tchad. Une tradition que des jeunes ré-aprennent et présentent ici, pour conserver cette architecture hors du commun, toute en terre et bouse de vache, et pourtant extrêmement solide. Et au dehors, le traditionnel arbre à palabres...
Peuple de la montagne à Mora Massif
Ils habitent là où les enfants ne vont pas à l'école, faute d'enseignants qui acceptent de grimper, là où les puits n'ont plus d'eau en saison sèche. Leurs huttes de paille sont à peine visibles dans le mil. Ils creusent leurs tombes dans le roc, et leurs médecins sont les sorciers.

Pourtant, un petit hôtelier de la plaine essaie de les faire évoluer : depuis des années, Deutchoua multiplie les démarches auprès du ministère de la culture pour trouver des enseignants, tente de trouver des fonds pour un petit barrage, crée et anime lui-même des écoles, pratiquement sans moyens, tente d'amener quelques bons marcheurs visiter les villages et apprend aux peuples des montagnes à les recevoir : leur souvenir des blancs remontent à la 1ère guerre mondiale, quand anglais, français et tirailleurs sénégalais se battaient contre les allemands dans ces montagnes...

VIDEO (QuickTime)
Rhumsiki, paysages
80 km de piste chaotique et on se retrouve sur une autre planète : Rhumsiki, des paysages hérissés de pics, et une belle végétation qui incite à la randonnée. A la saison sèche, tout va changer et devenir jaune...
Traditions et artisanat à Rhumsiki
A la frontière du Nigéria, Rhumsiki garde les traditions et les métiers d'autrefois. Un sorcier qui sait écouter les crabes de rivière pour donner de sages conseils aux notables du villlage, des artisans qui savent encore tout faire à la main en n'utilisant que des matières premières locales : argile et vernis viennent de la rivière, les tissus sont filés à la main à partir du coton des champs, et l'arachide pousse dans les jardins... Pas de téléphone, mais pourtant, les visiteurs pourront être logés très confortablement, avec en prime une vue époustouflante sur les pics de Rhumsiki!
VIDEO (QuickTime):
Le Sorcier aux Crabes


Région de l'Adamaoua


Le champ de prières
Au lendemain du Ramadan, la grande prière où tous les musulmans se réunissent pour prier avec l'Iman. Lorsque le Lamido a rejoint sa place, des milliers de fidèles, du plus humble au plus puissant, tous se recueillent ensemble avant de commencer ce jour de fête.
Sortie du Lamido
Les fêtes de la fin du Ramadan commencent... Le Lamido va sortir de son palais pour un défilé en ville. Toute son escorte, ses lanciers, sa cavalerie se préparent à sortir du Lamidat
Fantasia devant le Lamidat
Fête traditionnelle pleine de couleurs, la fantasia se déroule après la fin du Ramadan. Le Lamido lui-même y participe, et parmi les notables invités, on note la présence du Ministre du Tourisme et du Gouverneur de la province. Avant le début de la fête, les sorciers viennent faire une première inspection des lieux..
VIDEO (QuickTime)
Danses au Lamidat
C'est la fête dans tout Ngaoundéré. Et ce soir, dans le lamidat, danseuses et notables viennent présenter leurs hommages au Lamido.
Lac Mbalan et chutes du Tello
Deux des sites touristiques de la région, encore inexploités, mais qui méritent le détour... et des investisseurs!
La piste de Ngaoundéré à Idool
70km de détrempée qui traverse des plaines d'élevage bordées de huttes traditionelles, et fréquentées par des oiseaux de toutes les couleurs. On a bien tenté de transporter du courant jusqu'aux villages, mais les fils ont vite disparu, probablement pour devenir colliers et pendentifs
Idool, village modèle
Un village peulh bien loin de la ville, mais une organisation exceptionnelle où tout est fait avec les ressources locale. L'architecture, la construction des huttes, le plan d'urbanisme, et même les modes de vie sont réglés avec une minutie et une intelligence remarquable.


Région de l'Est


Route d'Ebolowa
Une belle route bordée d'arbres où circulent taxis de brousse et camions surchargés. Et au passage, un beau pont sur le fleuve Ntem.
Marché d'Aban Minkoo
Un grand marché cosmopolite où l'on trouve à peu près tout..
Marché de Kiossi
A la frontière du Cameroun, du Gabon et de la Guinée Equatoriale, tout se passe au bor de la route...
Pygmées au village de 'Petit Paris'
Les premiers pygmées se trouvent tout simplement le long des pistes encore carossables.. La proximité des villages a fait évoluer l'habillement et quelques pygmées parlent un peu le français. Mais leur mode de vie reste très attaché à la forêt où ils chassent les petits animaux et vivent beaucoup de la nature. Leur gentillesse est légendaire.

Ceux là ont baptisé leur village 'Petit Paris'...

Pygmées au village 'Madoa Yété'
Ici, nous n'avons trouvé que le sous-chef, sa femme, son fils, un petit singe et ceux qui ne pouvaient pas partir. Tous les autres sont à la recherche de gibier dans la forêt, une expédition d'une quinzaine de jours.

Les pygmées ont des talents de guérisseurs bien connus, et nous avons suivi le sous-chef guérisseur à la recherche des écorces qui guérissent...

Village d'Oboul 1
Un village de 200 habitants ravis de nous montrer leur mode de vie, l'arbre à palabres, la cuisine locale, les cultures...

Et par le plus grand hasard, nous avons croisé Caroline, qui dans le cadre d'une ONG sillonne les pistes à dos de moto et dort sous la tente dans les villages pour aider à la construction de puits

Un pangolin
Un petit mammifère à écailles, qui fait partie des espèces protégées... Hélas très aprécié en cuisine locale, il se vend à la sauvette le long des routes.
Les bouchers de Tongo Gadima
Un village le long de la route, connu pour ses bouchers. Pas de réfrigérateur pour conserver la viande : ici, le boeuf est vendu rapidement après abattage. Ce qui n'est pas vendu est fumé ou grillé pour être conservé plus longtemps..
Un campement Peuhl
Des huttes aux formes inhabituelles nous ont incités à nous arrêter.. et nous avons découvert ce campement peuhl où viit une petite famille très acueillante. Nous avons été surpris par la propreté et l'ameublement intérieur de ces huttes au toit rond
La piste des chutes du Mali
Les chutes du Mali peuvent devenir un site touristique remarquable.. Mais la piste s'est refermée sous la végétation luxuriante. On approche en 4x4, par une piste difficile, jusqu'à 200 mètres des chutes. Plus loin, c'est à la machette qu'il faut continuer. Le sous-préfet nous a indiqué que la piste devrait être aménagée sous peu.
Chercheuse d'or
On a peine à croire que des femmes puissent faire ce métier.. La recherche de l'or par des méthodes traditionnelles n'est pas de tout repos!
VIDEO (QuickTime)
Chercheurs d'or, méthode industrielle
Contraste avec la méthode traditionelle : Ici, ce sont des coréens qui ont obtenu la concession et utilisent des moyens lourds pour receuillir les pailettes d'or en creusant le lit de la rivière.
VIDEO (QuickTime)

Pour tous renseignements concernant ces titres, mail des Editions du Coin du Monde